Outils faciles de débunkage des arguties des anti-vaccin Covid

L’Europe a connu jusqu’à présent 1,5 million de morts (et peut-être plus, contrairement aux morts de la route, les décès du Covid sont plus complexes à décompter) et va en connaître encore des centaines de milliers. Les arguties des antivaxx sont sempiternellement les mêmes et reposent sur quelques piliers qui permettent toutes les digressions. En brisant ces piliers, l’ensemble de leurs croyances s’en trouve infondé. Des tas de débunkers font un excellent travail en expliquant les statistiques, en donnant des infos, je voudrais être plus lapidaire en mettant en exergue l’absurdité plutôt que chercher à expliquer. Ceci n’est donc pas un article, mais juste un référencement de quelques liens.

« Moins de 1% de morts, nous avons bien plus de chances de mourir en traversant la route que du Covid » Raté… 22’800 morts en 2019 en Union Européenne (je n’ai pas trouvé pour l’Europe géographique, qui représente le double d’habitants environ, mais certes pas 1,5 million, au plus 50’000 morts en tout : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/QANDA_20_1004

« Le Covid sévit surtout dans les pays les plus vaccinés » Raté… loin s’en faut !

De même « il y a plus de vaccinés que de non-vaccinés dans les hôpitaux » …Ben, ouais, forcément, plus il y a de gens vaccinés plus on a de chances d’en trouver dans les hôpitaux. Si 100% de la population était vacciné, on ne trouverait plus aucun non-vacciné dans les hôpitaux puisqu’ils n’existeraient plus, par définition. Mais s’il y a plus de vaccinés que de non-vaccinés, en proportion de la quantité de non-vaccinés/vaccinés il y a bien plus de non-vaccinés que de vaccinés. C’est très facile à comprendre. En chiffres, cela donne 18,75% des non-vaccinés à l’hôpital, contre 4,79% de vaccinés. Et l’essentiel des cas graves et des décès, c’est des non-vaccinés.

« Et les effets secondaires et les milliers de morts du vaccin on en parle ? » Oui, parlons-en, ils n’existent que dans les esprits qui croient ces balivernes. L’ANSM fournit des données de pharmacovigilance sur le vaccin mois par mois. Il serait faux de nier l’existence de quelques cas graves, mais ils sont véritablement rarissimes et 99,999% des effets secondaires sont attendus (douleur au bras qui dure jusqu’à plusieurs jours, petite fièvre qui peut durer jusqu’à plusieurs jours, fatigue qui peut durer jusqu’à deux jours, etc.) : https://ansm.sante.fr/resultats-de-recherche?global_search%5Btext%5D=Point+de+situation+sur+la+surveillance+des+vaccins+contre+la+Covid-19&global_search%5BsafetyNewsSearch%5D=1

En prime, gratuitement, la pharmacovigilance de l’ANSM, qui démontre à quel point tous les médicaments (et donc les vaccins) sont suivis de près en temps réel : https://ansm.sante.fr/resultats-de-recherche?global_search%5Btext%5D=pharmacovigilance&global_search%5BsafetyNewsSearch%5D=1

Une page qui exprime graphiquement et par catégorie d’âge le bénéfice-risque du vaccin et c’est très clair : https://cress-umr1153.fr/covid_vaccines/

« En France nous sommes vaccinés à 90% et nous avons la cinquième vague, la preuve que les vaccins sont inefficaces » Alors non, nous ne sommes de loin pas vaccinés à 90%, les plus âgés, c’est vrai, mais il faudrait que l’ensemble de la population soit vacciné à plus de 85% pour être efficace alors que nous ne sommes qu’à 75%, ce qui est un record. Le gouvernement met les données officielles en ligne accessibles à tous : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees

Enfin, pour terminer, parce que sinon ça ferait un peu court, le lien vers la base de données en temps réel de la John Hopkins University. Le site est un peu lent, toute la planète le compulse : https://coronavirus.jhu.edu/map.html

Si vous avez d’autres idées de liens, aussi clairs, lapidaires, n’hésitez pas à me les communiquer, je les ajouterai.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *