L’erreur factuelle de l’orthodoxie de l’économie statistique sur la mesure de l’inégalité

Alors qu’Oxfam vient de rendre son rapport, biaisé évidemment, mais Oxfam est dans son rôle d’ONG, dans lequel l’organisation affirme que « 26 milliardaires possèdent autant que le 3,8 milliards de plus pauvres de la planète » ( à noter que l’an passé c’était « Les 8 plus riches possèdent autant que la moitié de la planète »), Thomas Piketty dément… ce qui est loin de l’être (dément, donc). Si la fortune des riches a tendance à être sous-estimée, ce que Thomas Piketty a corrigé par l’hétérodoxie de sa méthode, Oxfam fait le contraire et sous-estime la richesse de la masse pauvre, pour la même raison.

Continue reading

Des riches trop riches au détriment des pauvres. Vraiment ?

 

On entend souvent cette phrase comme quoi 26 personnes disposent d’autant de richesse que la moitié de la population sur Terre. Et pourtant cette phrase dite comme cela ne signifie pas grand-chose. En réalité, ce n’est pas que l’argent des pauvres est dans la poche des riches, mais que l’argent des pauvres n’existe tout simplement pas encore. Je suis parfaitement d’accord avec Thierry Curty, si on divisait la fortune des riches par le nombre d’habitants sur Terre, cela ne ferait que quelques milliers d’Euros par tête. Et comme il le dit maintes fois, la richesse ne se partage pas, elle se crée. Continue reading

L’impôt sur le revenu, né en 1916, obsolète aujourd’hui, cause de l’évasion fiscale

Retronews nous parle de « la difficile naissance de l’impôt sur le revenu », pourtant mesure d’égalité élémentaire au gré de la démocratisation du pouvoir d’achat en conséquence de la révolution industrielle qui apporte un revenu à un nombre croissant de gens. 

Désormais, alors que les paramètres qui induisaient sa pertinence à l’époque n’existent plus aujourd’hui, il est désormais échu et doit être aboli pour rétablir la justice et l’équité fiscale.  Continue reading

Viens prendre impôt à l’administration, c’est du flan, faut que tu bouges, tu es le couillon

Marc Touati explique pourquoi baisser les impôts serait une solution miracle dans Capital.

Une vision bien trop simpliste, trop manichéenne, reposant comme toujours sur une vision obsolète de l’économie. Continue reading

Les entreprises privées ont-elles des bénéfices publics ?

Voilà qui va en faire sursauter plus d’un. Avant de sauter au plafond, comprenons-nous bien, l’économie est un échange qui va dans l’intérêt (sans jeu de mot) aussi bien de l’un que de l’autre. Sans cet échange, il n’y a pas d’économie, pas de riche, pas de patron, pas d’entreprise. On est tous aux champs à gratter la terre de nos ongles sales (à noter que je n’ai rien contre l’agriculture, qui est une véritable passion pour moi, mais ce n’est pas forcément le cas pour tout le monde). Continue reading

L’inégalité n’a eu de cesse de se creuser depuis 40 ans en raison du refus de la transition sociétale du 21ème siècle

Le Monde pond un article précis sur la croissance de l’inégalité, deux termes qui devraient être antagonistes dans un monde idéal. Mais il confirme l’acharnement au déni de la vérité sur l’origine de cette inégalité. Continue reading

Cryptomonnaie : La marchandisation généralisée de la monnaie est en route

J’ai eu échangé sporadiquement avec Pascal Ordonneau –que j’apprécie particulièrement, profondément banquier de son état, économiste progressiste moderne–  depuis des années sur Le Cercle Les Echos (où je ne vais plus depuis que le site a été remanié, je n’aime pas). 

Son article (à lire impérativement) est prégnant, il ne met pas en garde contre le Bitcoin ou le prix de l’or au travers de cette pièce de 1000€ qui le vend à quasiment deux fois sa valeur, mais contre la marchandisation de la monnaie. 

Continue reading

L’inégalité humaine du transhumanisme

La question du transhumanisme, une fois de plus, ne se pose  pas. Il n’est pas question de savoir si c’est bien ou si c’est pas bien, si on doit l’accepter ou pas, il arrive, point. Donc on doit l’accepter. Si on est pour, on est heureux, si on est contre, ben on fait avec, ce n’est pas un choix. 

…Mais où les transhumanistes se trompent, c’est que le transhumanisme créera bel et bien de l’inégalité sociale et sociétale et ce même si les gains de productivité sont répartis dans la population. Cette inégalité viendra de l’Homme lui-même, de sa nature. Continue reading