Le bilan de Macron : une longue liste de souffrances pour les victimes du système qu’il soutient…

On n’arrête pas de nous servir le bilan de Macron. A l’heure de la présidentielle, c’est normal, me direz-vous. Mais de fait ses thuriféraires ne se lassent pas d’établir des litanies de louanges interminables sur lesquelles il est véritablement crucial de revenir. Parce que la vérité est tout-de-même bien moins rose que prétendu. La réalité est que cette gouvernance est la plus abominable, la plus horrifique, de la 5ème république. Jamais un président fut si méprisant, si méchant envers le peuple. Même Sarkozy fait figure de socialiste respectueux à côté. Vous me direz, ce n’est pas que j’aie forcément le plus grand respect pour la masse beuglante, mais moi je ne suis pas président.😁 Continue reading

La relocalisation industrielle n’est pas une fausse bonne idée, mais une vraie mauvaise idée

C’est un discours récurrent que la « désindustrialisation », que « nous avons confié le soin à d’autres de nous approvisionner ». L’idée que de relocaliser nous apporterait de la croissance est une vision pour le moins simpliste de la réalité économique de l’industrie. Cette pensée repose sur l’idée que l’emploi est favorable à l’humain et donc que d’en créer permet l’épanouissement, ce qui est un grave biais cognitif qu’il sera crucial d’éliminer. Là-dessus vient s’ajouter l’argument, pseudo-écolo et très populiste, de la réduction des transports, comme si d’importer de la matière première ou des produits semi-finis et d’exporter des produits finis était moins polluant que d’importer des produits finis. Absurde, évidemment, d’autant que le transport maritime et aérien ne représente quasiment rien dans la pollution anthropique mondiale, mais va encore polluer de moins en moins. En réalité, nous n’avons pas suffisamment délocalisé, pour plusieurs raisons, de même que nous n’avons pas suffisamment perdu d’emplois. Continue reading

Pour en finir avec la double monnaie

Les conséquences de la double monnaie de Nicolas Dupont-Aignan doivent être explicitées plus clairement. D’autant que l’idée se répand jusqu’à contaminer Marine Lepen, dont on a pu voir toute la mirobolissime magnificence de son intellectualité au cours du débat face à Macron qui bien qu’il ne brillait pas non plus faisait tout-de-même un peu figure de vol au-dessus d’un nid de coucou en comparaison.

Pour résumer brièvement, soit la double monnaie est à parité fixe et alors ruine la banque centrale (autrement dit, l’État), soit elle est à parité variable et alors elle s’effondre et ruine ceux qui en détiennent. Et si la parité est déterminée une fois par an comme le sous-entend Dupont-Aignan, c’est le pompon, parce que qui acceptera le risque de posséder de la monnaie en pensant qu’il est possible que finalement elle ne vaudra rien à la fin de l’année ? De la monnaie comme ça, on y tient comme on tient aux mouches dans sa cuisine. Continue reading

Snapchat, Airbnb, Twitter, Facebook…le règne de la fausse monnaie

La monnaie émise avec la révolution numérique n’a plus de consistance. L’essentiel de la masse monétaire est aujourd’hui tout bonnement de la fausse monnaie, non couverte par de la richesse.

Facebook, Twitter, Snapchat, Airbnb, toutes ces entreprises de la révolution numérique ne sont pas de la richesse, mais des valeurs, volatiles, momentanées, provisoires, même. Continue reading