L’Ukraine a perdu…

Désormais c’est avéré, l’Ukraine a d’ores-et-déjà perdu la guerre. La soutenir directement ne sert à rien, c’est l’Europe que nous devons protéger. J’avais dit au moment de l’invasion que nous aurions dû attaquer la Russie en Ukraine en envoyant des troupes pour stopper Poutine en lui montrant notre détermination. S’il ouvrait le feu, nous aurions répliqué. Mais il ne l’aurait pas fait. Quand il a envoyé ses troupes en Ukraine, il s’attendait à ce qu’elle tombe et qu’alors il aurait pu négocier directement. Il a été pris de court, s’est trouvé contraint de hausser le ton, il y a eu les premiers morts et à partir de ce moment il n’avait plus le choix, il s’est retrouvé obligé de continuer. Si nous l’avions bloqué à ce moment-là, il n’aurait pas été humilié, son image de grand chef d’Etat n’aurait pas été écornée. Il aurait pu négocier et se présenter à son peuple comme un grand chef qui a eu raison de faire une incursion en Ukraine. Ne l’ayant pas fait, nous nous retrouvons dans la situation actuelle. Continue reading

Ukraine : une guerre russaméricaine

Une guerre à laquelle les russes n’ont pas cherché à participer, imposée par les américains. Un peu comme si votre voisin avait décidé de vous déclarer la guerre et que vous ne souhaitiez pas participer. Si votre voisin balance ses ordures dans votre jardin, vous serez bien obligé de les enlever. Avec la différence que Poutine n’est pas homme à se laisser intimider, bien au contraire, il est un stratège que l’on a humilié dans les années 90, alors qu’il nous ouvrait grands les bras et qu’en retour on l’a tout bonnement souffloté. Il agissait alors avec une attitude d’ouverture, il n’a eu que des vexations en retour.

…C’est que les américains n’ont pas d’amis, ils ont des intérêts et Poutine est un homme usé par 20 ans de pouvoir… faisons un peu le tour de la chose…
Continue reading

La guerre : une solution pour venir à bout d’une crise et faire repartir la société sur de nouvelles bases ?

 

C’est dans ce contexte de crise que nous traversons, que certains évoquent la guerre comme possibilité pour en quelque sorte réinitialiser la société. Cela en références aux périodes fastes qui ont succédé aux conflits mondiaux du XXème siècle. On se souvient de la folie économique des années 1920 qui a succédé à la Première Guerre Mondiale, ainsi que des Trente Glorieuses qui ont succédé à la Seconde Guerre Mondiale. On évoque souvent le fait qu’une guerre créerait des emplois et de nouvelles usines pour reconstruire le pays meurtri à la fin, et même pendant le conflit, en faisant référence à ces nombreux ouvriers au chômage aux États-Unis suite à la Grande Dépression et qui ont trouvé du travail durant la Seconde Guerre Mondiale dans les usines d’armement car il fallait de la main d’œuvre pour assurer l’effort de guerre.

Seulement, nous verrons qu’en réalité, c’est plus complexe que cela. En effet, il faut savoir que le contexte et le niveau de vie de la population n’était pas le même qu’aujourd’hui et que par conséquent, une nouvelle guerre génèrerait plus de problèmes, que de solutions à la crise que nous connaissons actuellement. Nous verrons aussi que non seulement une guerre n’est pas nécessaire, mais en plus, qu’elle donnerait un coup d’arrêt à notre processus d’évolution sociétale. Continue reading